1 508 905 visites 15 visiteurs

Courthézon prend un bon point....

9 septembre 2018 - 21:40

Championnat régionale 1

1èrejournée

R1 1.png

FC HYERES 2……...……..1

SC COURTHEZON…….…1

Stade Perruc

Arbitrage de Mr Amar Abdelgheffar assisté de MM. Pasacl Boumendil et Marouane Abbab El Andaloussi

Pelouse naturelle bosselée

Temps ensoleillée

80  spectateurs environ dont une dizaine de Courthézonnais

Mi-temps : 0-1

Cartons jaunes Hyéres : 46e

Buts pour Hyéres : 69e

Buts pour Courthézon : Ghanem (5e)

Composition du groupe SCC : 1-Belin – 2-Azizi – 3- Phalvong – 4-Souidi – 5-Bernard – 6-Ktaïeb – 7-Rubio© – 8-Laaroussi – 9-Elmaach  – 10- Millet – 11-Ghanem – 12- Es Sbai – 13- El Bakkal  – 14-Pètre   entraineur Nasri

Remplacements SCC : Millet par Es Sbai (69e) Elmaach par El Bakkal  (76e) Rubio par Laaroussi (84e).

Courthézon prend un bon point....Mais aurait du engendrer deux points supllémentaires, tant les hommes de Nasri ont dominé les 3/4 du temps. Une première période à sens unique où Courthézon avait la niaque et l’envi d’aller de l’avant et dés la 5e mn, le pressing gagnant du milieu de terrain permettait à Laaroussi de metre en orbite Ghanem qui ouvrait la marque. Mais le SCC en voulait plus et était maitre de la possession de balle et sur quelques phases de jeu bien réalisées aurait pu se mettre à l’abri. Complétement dépassés, les locaux essayait d’approcher les buts de Belin et furent à deux doigts d’égaliser sans l’intervention d’Azizi sur sa ligne (38e). Au changement de côté, les varois étaient beaucoup plus entreprenants mais sans toutefois mettre en danger l’arrière garde Vauclusienne. Le Sporting procédait en contre mais n’arrivait pas à concrétiser toutes ses actions de buts puis sur une action anodine, les Varois égalisaient (69e). A 1-1, tout était à refaire et le SCC repartait au combat. A la 81e mn, illicitement stoppé devant la surface de réparation, Laaroussi trouvait les gants du gardien sur coup-franc. Puis une minute plus tard El Bakkal lancait en profondeur Ghanem mais d’une phalange le gardien varois venu à sa rencontre écartait le danger. Plus rien ne saura marquer et l’arbitre sifflait la fin du match. Au retour des vestiaires, la tristesse se lisait sur le visage des joueurs. A défaut de ne pas pouvoir gagner ce match (qui lui tendait les bras) le Sporting est parvenu à ne pas le perdre.

Dimanche prochain, place au 3e tour de la Coupe de France, le Sporting sera du côté de Marseille pour y afrrontre le St Jo Gabriel, équipe de D2.

 

Commentaires