1 270 270 visites 7 visiteurs

Courthézon impérial pour son 100e match

24 avril 2017 - 13:39

 

MANDELIEU LN…...........1

SC COURTHEZON…........3

Stade de la Vernède

Arbitrage de Mr Smouni Hicham assisté de MM. Chabane Loic et Belcadi Jules

Temps ensoleillé

40 personnes dont 1 Courthézonnais, Mr Estratat

Mi-temps : 0-2

Buts pour Mandelieu : 97e

Buts pour Courthezon : Luongo (25e) Attoumani (39e) Abbous (108e)

Carton jaune Mandelieu : (64e)

Composition SCC : 1- Rigat, 2- Mandzouna, 3- Miloudi, 4- Hadou,  5- Ktaïeb, 6- Fumat, 7- Ziyani, 8- Laaroussi ©,  9- Pètre, 10- Attoumani, 11- Luongo, 12- El Assri, 13- Rubio, 14- Abbouss         Entraineur Luongo

Remplacement à Courthézon : Attoumani par Abbouss (60e), Luongo par Rubio (81e), Ziyani par El Assri (91e).

 

Hier après-midi, Le Sporting a réalisé l’un des plus beaux exploits de sa jeune carrière en ligue.  En allant gagner chez sa bête noire (3 matchs, 3 défaites) Courthézon s’est replacé totalement dans la course à la montée. Face à cette armada, le SCC a rendu une copie parfaite, les co-équipiers du capitaine Laaroussi ont fait preuve d’une grande sérénité, récitant une partition maîtrisée à merveille. A l’extérieur, Le SCC a été redoutable tant dans sa rigueur défensive qu’offensive. Une force tranquille s’était dégagée, capable de faire le dos rond avec quiétude dans les moments chauds et de frapper avec précision quand les occasions furent présentées.

Dés l’entame du match, le Sporting débutait vite et bien mais ce fut les locaux qui furent les premiers à être dangereux, sur un bon déroulement coté droit, le retrait dans les 18m de Rigat ne trouvait preneur (3e). Deux minutes plus tard, sur un raid solitaire dont il a le secret, Laaroussi parvenait à mettre en danger la défense adverse en décochant un missile des 25 m sur la transversale. Mais, les locaux portaient à leur tour le danger dans la surface vauclusienne grâce à une tête mal ajustée au 6m (11e). La légère domination était pour les azuréens mais les occasions de scorer étaient Courthézonnaises ; tir de Pètre à la 15e mn puis sur un duel gagné au milieu de terrain, le ballon était donné en profondeur pour Luongo qui prenait toute la défense de vitesse avant de buter sur le gardien (16e). Au fil des minutes les partenaires de Ktaïeb qui faisait son retour ont commencé à hausser le niveau du jeu ainsi que le rythme de la rencontre et sur une longue transversale, Attoumani de la tête rabattait le ballon vers Luongo qui parvenait à gagner son duel face au gardien (25e). Explosion de joie sur le banc, l’ouverture du score était méritée. Mandelieu était sonné et n’arrivait pas à prendre à défaut l’arrière garde vauclusienne. A la 35e mn, sur un long dégagement de Rigat,  Pètre positionné devant, réussissait à maîtriser le ballon mais était géné par le défenseur. Sur un corner tirait par Laaroussi, le ballon parvenait à Luongo qui d’une reprise de volée le long de la ligne opposé, alertait Attoumani qui du plat du pied doublait la mise (39e). La mi-temps était sifflée sur ce score de 0-2. Dés la reprise, les azuréens sonnés reprenaient leur marche en avant mais les occasions étaient bien Courthézonnaises. Laaroussi, sur coup franc, faisait trembler Mandelieu, son ballon bien travaillé rasait la transversale (47e). Le Duo Rigat – Pètre faisait encore des merveilles à la 64e mn, cette fois-ci Pètre était bousculé à l’entrée de la surface. Mandelieu était nerveux et les esprits s’échauffaient un peu pendant quelques minutes. A la 70e mn, sur corner Mandelieu parvenait à réduire l’écart mais le but était invalidé par l’arbitre suite à une faute sur Rigat, infranchissable. Les minutes s’égrenaient, Courthézon tenait son exploit. A un quart d’heure de la fin, Mandzouna alertait Abbouss mais était repris de justesse. Puis vint le fait du jeu du match à la 81e mn, sur un duel tête contre tête, l’arcade sourcilière de Ziyani explosait et le jeu fut arrêté pendant un bon ¼ d’heure suite à l’intervention des pompiers puis à l’évacuation aux urgences de Cannes (9 points de suture auront été nécessaire). A l’issu de ce long arrêt, Mandelieu réduisait le score à la 97e mn. Dés lors les Azuréens, faisaient le siège de la défense, la fin du match était proche et loin en même temps. Les minutes s’égrainaient très lentement, sur le banc la pression était énorme, le cardio montait à une vitesse grand V. Mais à la 108emn, sur une ultime attaque Courthézonnaise, Abbouss bien servi par Rubio scorer pour la 3e fois synonyme de victoire. Les joueurs pouvaient éclater leur joie du rectangle vert jusqu’aux vestiaires. Magique.

Hier après-midi, on a assisté à un bon match de football, à la fois plaisant, indécis et de bonne qualité technique de part et d’autre. Grâce à cette victoire, le Sporting est revenu à 3 points du leader Carqueiranne.

 Le Sporting avance étape par étape, la prochaine se jouera à la Roquette dimanche prochain face à la réserve du Gs Consolat, second du classement, qui hier a battu La Valette (3-0).

 

 Match n’ont validé par la ligue à cause de « réserve ».

        Journée 13, le match Consolat – Gap n’est pas validé « réserve » score 3-1

 

Commentaires

Staff
GERARD METAY
GERARD METAY 26 avril 2017 09:54

C'est une belle et grosse 100eme; à Mandelieu, que l'on avait jamais battu, je l'avais souhaitée et vous l'avez fait, chapeau!!!! même si Badre en gardera peut-être une cicatrice il se rappellera que ce n'était pas pour rien!!!! encore un beau WE pour le SCC....

LES ENTRAINEMENTS DU MERCREDI

INFORMATIONS LICENCES SCC