Courthézon passe aux forceps...

4 septembre 2016 - 22:27

    

C.OM.CULT.ST JUST (PHB)……4

SC COURTHEZON (DHR)……....4 Qualifié aux tirs aux buts (4-2)

Stade des Félix Weygand 1

Arbitrage de M.Fettouhi Tani Daniel assisté de MM.Leccia Christophe et Susnja Marinko

Pelouse synthétique

Temps ensoleillé

Affluence : 70 personnes environ dont 10 supporters courthézonnais

Mi-temps : 2-1

Buts pour St Just: 4e 31e 91e 100e

Buts pour Courthézon: Abbouss (38e 61e) Laksiri (98e) Luongo (119e)

Carton jaune SCC: Phalvong (30e) Fumat (48e) Luongo (103e)

Carton jaune St Just: 47e 56e 60e

Carton rouge SCC: Ktaïeb (112e)

Carton rouge St Just: 112e

Composition SCC : Rigat - Fumat – Phalvong © - Ktaïeb - Rubio (Hormatallah 103e) - Attoumani - Azizi -Mandzouna (Laksiri 67e) - Pètre - Abbouss - Luongo - Luc (non rentré) entraineur Luongo

C'est sous une chaleur étouffante que le Sporting s'est qualifié pour le 3e tour de la coupe de France en s'offrant son premier succès de la saison face à de valeureux marseillais qui ont eu le mérite de lutter avec leurs armes face à une équipe vauclusienne qui évoluait deux échelons au-dessus mais la coupe de France reste magique et ce fut une rencontre comme on les aime avec des buts, des émotions, des retournements de situation et du suspense. La qualification fut dur à se dessiner mais la logique a été respectée parce que Courthézon, supérieure collectivement ne lâcha jamais le morceau même dans des situations périlleuses. Trois heures plutôt, l’arbitre sifflait le début du match et dès l’entame les bleus et blancs ouvraient le score sur corner, l’attaquant marseillais, de la tête devançait Rigat (4e). Cueilli à froid, Courthézon réagissait par Luongo qui reprenait un ballon d’Abbouss pour l’égalisation, une réalisation magnifique mais non validée pour un hors jeu éphémère (16e). Les jaune et noir maîtrisaient les débats et devenaient dangereux aux abords de la surface de réparation 15e 17e 20e. Sur un joli travail sur son coté droit Azizi centrait sur la tête d’Abbouss qui ne ne trouvait pas le cadre (22e).  La pression était énorme pour cette équipe de St Just qui jouait crânement leur chance à fond. Et contre toute attente, St Just obtenait un penalty sur une faute pas très évidente de Phalvong et fut transformé (31e). Le SCC encaissait le coup et remettait le bleu de chauffe. A la 35e Luongo perçait la défense adverse, son tir était contré in-extremis. Sur une grossière erreur défensive marseillaise, l’arbitre sifflait un coup franc dans les 6m que transformait Abbouss (38e). Le Sporting était enfin récompensé et aurait pu égaliser sur le coup franc de Rubio, Abbouss tout seul reprenait le ballon à coté. Mi-temps sifflait sur ce score de 2-1 pour les locaux. L’équipe de Luongo a mis trop de temps à se mettre au diapason pour accrocher cette équipe de St Just.

En deuxième période, le SCC commençait à hausser son niveau de jeu et les vagues offensives devenaient plus promptes, tir de Luongo (50e), tir de Pètre (58e) et sur un coup franc de Rubio, le ballon était détourné de la main, pénalty indiscutable, transformait par Abbous (61e). Ce but allait réveiller les marseillais qui étaient à deux doigts d’inscrire le 3e but (66e). Courthézon maitrisait la rencontre, Rubio (69e) Kateïb (76e) et Attoumani (79e) devenaient pressants. Les alertes qui vont réveillées des marseillais très entreprenants, (80e) et (90+1) mais la dernière action était à mettre à l’actif d’Abbouss, son tir à l’entrée de la surface frolait le poteau droit du gardien. Fin du match et 1ère prolongation et comme le début du match, St Just marquait sur corner le 3e but (91e). Le suspense était à son comble, quatre minutes plus tard c’était Rigat qui sauvait les siens. Costaud mentalement, Courthézon repartait au combat et égalisait par Laksiri sur un centre d’Abbouss (98e). Sur l’engagement, l’attaquant de St Just prenait la défense à revers et crucifiait Rigat (100e).  Comment était ce possible, cette équipe de PHB était survolté et frôlait l’exploit. Il ne restait que 15 mn à jouer pour inverser la tendance mais les marseillais étaient pugnaces et courageux malgré la fatigue. Puis à la 112e mn de jeu, l’arbitre expulsait un joueur de chaque équipe ce qui provoqua un début échauffourées vite maîtrisé. Les minutes s‘égrainaient à vitesse grand V. 118e, bon travail d’Azizi sur son coté droit, son centre en retrait ne trouvait personne. Il ne restait qu’une minute à jouer quant Luongo excentrait sur son coté gauche trouvait la lucarne opposée (119e, le chef d’œuvre du match). 4-4, plus rien ne sera marqué. Le Sporting club de Courthézon scellera son succès lors de la séance de tir aux buts. quatre tirs à deux, les buteurs seront Pètre Attoumani Luongo et Abbouss. Rigat en détournera deux.

Jamais le Sporting n’aurait pensé connaitre une fin de match tendue face à une équipe méritante et qui aura cru jusqu’au bout. Mardi prochain, tirage au soir du 3e tour qui se jouera dimanche prochain.

Commentaires

août
août
19:00
Camping l'Art de Vivre - Chateauneuf du Pape

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 21 Dirigeants
  • 20 Entraîneurs
  • 44 Joueurs
  • 61 Supporters